Philippe
Guillot
SITES INTERNET Philippe
Guillot
SITES INTERNET Philippe
Guillot
SITES INTERNET
.


Les sites Internet dont il est question ici sont ceux que j'ai été amené à créer puis à animer depuis 1999, année de ma formation de webmestre.
Quatre d'entre eux, en plus de ce site personnel, sont encore administrés par mes soins.

Accéder au site du Jardin de vandas Accéder au site
Le Jardin de vandas, en ligne depuis le mardi 22 octobre 2013.
Deux "pages" seulement,
mais une profusion de photos d'orchidées plus belles les unes que les autres.
Sa m'aim, Rencontres de théâtre amateur de la Réunion, en ligne le 12 octobre 2011 (et récompensé cette année-là par un prix spécial du jury), enrichi par les "pages" concernant les éditions suivantes (119 "pages" illustrées de centaines de photos présentant chaque édition et chaque spectacle à la date du 22 octobre 2023).
Accéder au site
Site ouvert pour la Tamponnaise club municipal de tennis, ex-Tennis-club municipal du Tampon, le 24 septembre 2012 pour remplacer un site existant, à la fois trop coûteux et trop rarement mis à jour, fermé à la demande du comité directeur du club le 6 septembre 2017 puis réouvert le 24 janvier 2019 sous un nouveau nom de domaine.
A la date du 11 mai 2024
, il compte 129 "pages".
La version de ce site que j'avais créée et mise en ligne à partir du 23 mai 2008 contenait, à sa fermeture, le 13 septembre 2021, 127 "pages" d'informations illustrées de centaines de photos sur tous les aspects de la vie du tennis à la Réunion. Je n'ai pas mis sur pied le site des Amis de l'Université. Je l'ai administré pendant environ un an, de janvier 2014 à janvier 2015. Les Cinq d'à côté, compagnie de théâtre amateur, site en ligne du 21 avril 2011 au 17 novembre 2015, date de la fermeture définitive de Voila, qui l'hébergeait : une vingtaine de "pages" illustrées de plus de 500 photos et illustrations diverses présentant la compagnie, son histoire, son actualité et tous ses spectacles.
Accéder au site Agrandir Agrandir
Site ouvert pour le Tennis-club Dionysien le 8 avril 2005 ; j'ai cessé de m'en occuper le 22 septembre 2012 à la suite de mon départ du club. Mis à jour quasi quotidiennement, il comportait alors 264 "pages" consacrées à tous les aspects de la vie de ce club, y compris son histoire, le tout illustré de milliers de photos. Entre les deux dates, près de 240 000 internautes ont visité plus d'un million de "pages". J'ai créé ce site en 2000 d'abord pour donner plus de visibilité à Expressions, la revue de l'IUFM de la Réunion, une revue universitaire, donc nécessairement (et malheureusement !) confidentielle, et ce d'autant plus qu'elle était réalisée par un établissement éloigné des grands centres intellectuels. Le coût élevé de sa réalisation et le faible nombre d'exemplaires vendus ont conduit le comité éditorial à mettre la revue directement en ligne à partir de décembre 2004. Chaque numéro, d'environ 200 pages, était entièrement téléchargeable (les numéros 17 à 33 le sont encore sur la page "Travaux d'édition de ce site). Par ailleurs, j'ai entrepris d'enrichir ce site en numérisant la plupart des anciens articles avant de cesser de m'en occuper fin septembre 2009. Il comportait alors 35 "pages" présentant la revue et chacun des numéros parus jusqu'alors. Il aura été visité par 16 207 internautes entre le 4 octobre 2005, date de mise en place d'un compteur, et sa fermeture. Responsable du Département des sciences économiques et sociales de l'IUFM de la Réunion, j'ai mis sur pied ce site Internet en 1999. On y trouvait évidemment toutes les informations pratiques sur les concours préparés et l'organisation de la formation. Avec la fermeture de cette dernière en 2007, j'ai cessé de mettre à jour ses 35 "pages". Toutefois, eu égard aux nombreuses informations contenues, l'IUFM l'a maintenu en ligne jusqu'en 2013.
CCes deux sites ont disparu en 2013 avec le remplacement des instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM)
par les écoles supérieures du professorat et de l'éducation (ESPE).


Retour à la page d'accueil Retour en haut de page